Les passantes

Sur un poème d'Antoine Pol et une musique de Georges Brassens, voici ma version.

Retour